Le berger hollandais, un chien de travail complet

Le berger hollandais est un chien remarquable qui tend à être plus souvent utilisé dans le monde du travail. De nombreux propriétaires s’interrogent, se renseignent sur le berger hollandais. Qu’est-ce que cette race de chien ? Quel est son caractère ? Est-ce une race apte au travail, si oui, affiche-t-elle de belles pré-dispositions naturelles pour former un binôme avec son maître ?

berger hollandais

Cette gueule de berger hollandais n’est-elle pas à fondre ?

Pour cela, nous sommes allés demander des renseignements à l’un des meilleurs élevages de France de Berger Hollandais : l’élevage de la Terre des Flandres. Cet élevage reçoit de nombreux titres et est dirigé par deux passionnés qui n’ont que deux préoccupations :

– Faire naître de très bons chiens,

– Choisir le futur maître pour s’assurer que le chien soit entre de bonnes mains.

Afin d’arriver à de tels résultats, ils n’hésitent pas à parcourir l’Europe, voire le monde pour trouver de bons étalons. Afin d’obtenir de bons chiots qui seront aptes à diverses activités : sport canin, travail professionnel, ou chien de compagnie pour des personnes actives. Qu’on se le dise : le berger hollandais n’est pas un chien pour des personnes à mobilité réduite (physiquement), ni pour des personnes âgées. Leur conduite d’élevage, présente sur leur site internet résume parfaitement la qualité des chiots qu’ils mettent à disposition des connaisseurs.

Logo de l'élevage des Terres de Flandres

Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

C’est un réel plaisir que Pauline ait accepté de répondre à nos questions, parce que nous souhaitons avant tout, fournir de l’information de qualité. Merci infiniment.

Le physique du berger hollandais

Aujourd’hui, trois variétés du berger hollandais existe :

  • Le poil court,
  • Le poil long,
  • Le poil dur.

De ces trois variétés, la plus commune aujourd’hui est le poil court.

Conformément au standard, le berger hollandais doit avoir un garrot compris entre 55 et 60 cm pour les femelles et 57 et 62 cm pour les mâles. Selon l’association des bergers néerlandais de France, il est indiqué : “Taille non comprise dans les limites du standard, avec une tolérance de 2 cm pour la taille maximum.” La robe bringée du BH le distingue du malinois. Certains élevages peuvent essayer de “créer” du grand gabarit ou encore du petit gabarit. Pauline et son compagnon, ont décidé de respecter le standard pour leur élevage.

Pour le chien de travail, il n’est pas rare que des professionnels préfèrent des petits gabarits pour plus de maniabilité en fonction des situations et du contexte de travail. Le berger hollandais possède une bonne olfaction, un bon physique pour le saut et le mordant. En Allemagne, dans la discipline IPO (sorte d’équivalence au RCI en France), les chiens de cette race sont assez présents. C’est pourquoi c’est un chien de travail qui plaît aux professionnels de la sécurité comme les agents cynophiles de sécurité, aux pompiers, gendarmes… et administrations françaises (police, etc.).

Berger hollandais avec son maître

Ce berger hollandais est magnifique physiquement – Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

Petite anecdote : le berger hollandais est parfois comparé à un Berger Belge Malinois, notamment pour les débutants. Il est vrai que parfois, de loin, sa carrure peut y ressembler. Mais non, ce n’est pas un malinois ! Des points communs peuvent exister, mais le berger hollandais et le berger belge malinois, sont deux races de chiens différentes.

Suite à une réunion effectuée par le club de race d’Europe en Hollande, il a été constaté que de nombreuses dérives du standard de la race ont eu lieu. De nombreux batards sont créés avec du Malinois, de l’American Staffordshire ou encore des molosses tels que le Rottweiler. Ces chiens ont été créés pour l’utilisation de la police hollandaise et s’expatrient dans le monde entier. Au détriment de la conservation de la race et du standard. Désormais les élevages ont pour consigne, afin de préserver la race, de respecter le standard et le type de la race afin de ne pas le perdre. Informations transmises également aux juges, clubs canins… et sur les sites internet.

Le caractère du BH

Le caractère du berger hollandais est affectueux, inspire à la confiance, très obéissant et joueur. C’est d’ailleurs un aspect utile dans le chien de travail : le chien se doit d’être joueur pour apprendre des ordres et travailler.

C’est un chien de garde qui saura dissuader les malfaiteurs de votre domicile. Il est très proche de son maître et de sa famille, il demeure toutefois attentif et vigilant, c’est pourquoi il plaît aux administrations dans le cadre du travail.

On pourrait dire que le berger hollandais est un chien plus calme que le malinois. Cependant, bien que de nombreux BH tendent vers ça, ce n’est pas une vérité en général, chaque chien étant unique et différent. La sélection fera la différence.

Il n’est pas agressif au sens innée du terme, en revanche c’est une question d’éducation et de socialisation à prendre en compte dès le plus jeune âge. Pauline précise tout de même : “Je préfère un chien en appartement qui sort régulièrement, plutôt qu’un chien avec 3ha de terrain qui ne voit jamais personne.” Nous rejoignons son point de vue, notamment lorsqu’on entend qu’il faut nécessairement un jardin pour ce chien de berger. Qu’il s’agisse du BH, du BA ou du BBM, ou de n’importe quel autre chien de berger, il est important, voire indispensable de garder en tête que ces chiens préfèrent être proches de leur maître, de partager une complicité très forte avec lui, que de le laisser dans un jardin à longueur de journée. Notamment dans l’optique d’un chien de travail

Berger hollandais en plein saut sur l'homme assistant

Un chien volontaire de caractère ! – Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

Depuis ses origines, le BH a été pensé, créé et sélectionné pour rendre service à l’homme. Grâce à ses qualités et ses aptitudes innées et instinctives, le BH est un bon chien de travail. Dans le cas contraire, l’homme n’aurait pas continué de sélectionner cette race. Comme pour les autres races de chiens de travail, il ne convient pas à toutes les personnes. Le BH “de travail” ne convient pas aux personnes âgées, ou aux personnes flemmardes. C’est un chien sportif.

Ne pas hésiter à contacter les élevages de BH si cette race vous intéresse et d’être franco dans le mode de vie que vous avez à lui réserver. En revanche, pour les professionnels des administrations et de la sécurité privée, il semblerait que vous ayez un chien parfait pour ça !

La popularité du berger hollandais en France et à l’international

Ce chien n’est pas connu du grand public. Entre 2016 et 2017, le berger hollandais a connu une hausse d’inscription de chiens au LOF d’environ 20% (ration confirmation/inscription pour les poils courts). la Société Centrale Canine a dénombré 690 inscriptions en 2016 et 788 en 2017. Le nombre de chiens confirmés en 2017 est de 155.

En revanche, “il est reconnu dans le monde canin” (Pauline). Ceux qui utilisent cette race de chien, l’utilisent surtout à des fins professionnelles. En Europe, le berger hollandais est très utilisé dans les administrations, surtout les bergers hollandais qui ont un pédigrée avec des lignées qui ont reçu un programme KNPV (programme d’entraînement de la police hollandaise). C’est un programme très impressionnant (des vidéos sur Youtube seront là pour vous le montrer). Ces chiens sont sélectionnés sur leurs aptitudes au mordant.

Les personnes motivées, qui souhaitent un chien différent, qui sorte de l’ordinaire (sous-entendre, éviter les classiques bergers belges et bergers allemands), se renseignent sur le berger hollandais.

Deux bergers hollandais

Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

Le berger hollandais n’est pas reconnu aux USA par l’American Kennel Club (AKC) suite à un manque de chien pour procéder à l’enregistrement de la race. Aujourd’hui il n’y a que 230 chiens avec des pédigrées importés d’Europe. Pour procéder à la reconnaissance officielle de la race, l’AKC en demande 300. Dans les autres continents comme l’Amérique du Sud ou l’Australie, les informations manquent pour avancer quoi que ce soit. En Asie, il est peu connu, voire inexistant (à priori pas d’origine FCI (Fédération Cynophile Internationale)).

Dans le sport canin, le berger hollandais n’est pas très présent. Nous avons demandé à Pauline pourquoi et nous citerons sa réponse, mot pour mot : “Si on compare le ratio nombre de naissances / nombre de chiens présents en sport canin, le BH est plus représenté que le Malinois par exemple. Mais ayant un plus petit effectif et faible naissances cela peut s’expliquer. En plus du fait que le BH a une réputation de chien “sensible”.

Le berger hollandais et le travail : est-ce un bon chien de travail ? quels sont ses atouts ?

Le BH conçu pour rendre service à l’homme avait dans sa toute première tâche : la conduite, la garde de troupeaux et la garde de propriétés (essentiellement des fermes). C’est un chien de berger.

En 2018, on utilise ce chien d’utilité à des fins de sports canins (loisirs et compétition) mais aussi à des fins professionnelles comme expliqué plus haut, dans les administrations en intervention, la recherches de différentes odeurs et de personnes disparues ou encore les interventions lors des catastrophes naturelles, les décombres…

Les atouts du BH

Plusieurs atouts sont relevés : le physique et le caractère.

Le physique de ce chien en fait un chien très athlétique, qui résiste bien aux variations atmosphériques. Il est également moins lourd que le berger allemand.

D’un point de vue caractère, le BH est plus posé que le malinois. Ces atouts permettent d’en faire un chien qui a des avantages des deux races qui dominent les chiens de travail.

En revanche, le BH supporte moins les erreurs commises par le conducteur. Pauline précise : “le programme brevet ring est assimilé en 12 mois pour BBM et en 18 mois pour un BH” en fonction des lignées et des équipes de travail.

Berger hollandais en pleine activité de mordant

Lui, il a bien compris qu’il devait mordre ! 😉 – Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

L’éducation, le dressage et le travail du berger hollandais

Depuis ses origines avec le travail de troupeau, le BH peut travailler à distance. Cette particularité est très importante pour certaines activités, comme la recherche de personnes disparues, les sentiers difficiles d’accès pour l’humain et où, seul le chien, peut accéder… Ce chien, sur de lui ne paniquera pas. Bien évidemment, cela est sous condition d’un travail réalisé au préalable avec le maître, le professionnel qui entraîne le chien et le chien. Une vraie formation de travail d’équipe !

Dès l’arrivée du chiot à la maison, il est très important de ne pas rater sa socialisation. Il doit sortir, voir un maximum de situations, tant avec les humains qu’avec ses congénères. Aller à l’école du chiot lui permettra d’obtenir tous les codes canins nécessaires. Il faut en priorité : créer une solide relation de confiance mutuelle entre le chien et le maître.

Comme tout chien de travail, il aura besoin de séances de travail chaque jour, de ses balades de besoins naturels mais aussi des balades de dépenses physiques, comme le jeu, le cani-cross, le cani-vtt… Ces chiens ont besoin de dépenses mentales, c’est-à-dire de renifler toutes les odeurs qui les intéressent en balade. Pour cela, les bois où plusieurs chiens, animaux passent sont géniaux, puisque le chien en liberté peut exploiter toutes ses capacités mentales.

Berger hollandais en plein cani-cross

Un berger hollandais de l’élevage en compétition de cani-cross – Image © “Elevage de la Terre des Flandres”

Le choix entre un berger belge malinois, un berger allemand et le berger hollandais

Le berger hollandais présente une sorte de bouton “off” puisqu’il a un caractère naturellement plus posé et calme que le malinois. Quant au BA, le BH présente moins de risques de dysplasie que l’Allemand. Ce dernier a un poids plus lourd et un dos moins droit.

La santé du berger hollandais

La santé de ces chiens varie en fonction des élevages. L’élevage de la terre des Flandres est reconnu pour sélectionner les chiens les plus adaptés au caractère recherché.

Chaque professionnel canin est libre de faire le choix de ses portées en fonction de ses convictions. Si parmi les tests de dysplasie des hanches et des coudes, il n’y a pas de problèmes, la portée devrait s’en sortir sans risques. Cependant, le risque 0 n’existe pas.

Quant à l’alimentation à donner, c’est au bon vouloir des propriétaires. Plusieurs modes d’alimentation existent entre le BARF, le RawFeeding, la Ration Ménagère ou encore les traditionnelles croquettes.

N’hésitez pas à demander le test de la Myélopathie Dégénérative qui est une maladie génétique détectable par un simple test génétique. Généralement les bons élevages vous en parleront en premier.

Le championnat du monde du berger hollandais

Le prochain championnat du monde de la race aura lieu le 5 et 6 mai en Hollande. Il a été créé, il y a maintenant 5 ans et 5 disciplines seront au programme :

  • IPO,
  • IPO R,
  • Mondioring,
  • Agility,
  • Obéissance.

La France sera bien représentée avec pas moins de 10 chiens engagés ! Bravo à tous les sélectionnés.

On remercie très chaleureusement les précisions apportées par Pauline et Guillaume pour mieux faire découvrir cette belle race de chien de travail qu’est le berger hollandais.

D’autres races de chiens de travail seront présentées sur le site, dont le berger belge malinois, le berger allemand, le saint-hubert ou encore les springer.